L’Ane Culotte, Henri Bosco

J’ai commencé mon été avec l’Ane Culotté et la vague idée que j’allais lire un classique de l’enfance qui m’avait échappé. Quelle erreur… il ne s’agit certainement pas d’un conte enfantin !

C’est un de ces romans « l’air de rien » comme je les appelle. Une grande simplicité qui fait toucher du doigt l’invisible et les profondeurs.

Dernièrement j’ai trouvé ça, en littérature actuelle, dans Rosa Candida.

L’Ane Culotté touche les sens , donne à respirer et à entendre une Nature tellement généreuse qu’elle en est fabuleuse.

Une réflexion (sans réponse affirmée) sur le paradis, la liberté, l’orgueil et notre place d’humain dans cette puissante Nature.

 

Bref j’ai commencé ma lecture comme un devoir de rattrapage et j’ai finalement été secrètement touchée au cœur. Un beau cadeau !

 

édions Folio / ane culotte (1).jpg

ean : 9782070363377

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s