je ne reverrai plus le monde d’Ahmet Altan

Quand un matin on sonne à sa porte à cinq heure quarante deux, le romancier et journaliste turc Ahmet Altan pressent qui se présente. Il enfile sa « tenue d’arrestation » avant même d’aller ouvrir. Quand les policiers se préparent à l’emmener, ses gestes font échos à ceux de son père, dont il a vécu l’arrestation, encore un matin, 45 ans plus tôt. Lorsque claque sur lui la portière du véhicule de police, il se cogne à cette réalité infranchissable: « je ne reverrai plus le monde ».

Un livre de résistance sobre, lumineux.
Admirable.

Actes Sud

Traduit du turc par Julien Lapeyre de Cabanes


978-2-330-12566-0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s